Jeu et prédation - Publié le 27/03/2019

L’intensité de jeu chez le chat varie selon sa faim. Les chercheurs ont présenté des jouets de petites et de grandes tailles à des chats répartis en deux groupes : soit les chats étaient à jeun, soit ils venaient de se nourrir. Ceux qui venaient juste de manger jouaient avec le petit jouet ; ceux qui étaient à jeun manipulaient préférentiellement le jouet de petite taille mais plus le temps avançait, plus ils s’intéressaient au jouet de grande taille. Leur faim devait augmenter.

Les auteurs font le parallèle entre le comportement de jeu et le comportement de prédation : la probabilité de tuer une proie serait dictée par la taille de la proie et le niveau de faim du chat. La motivation du chat joue un rôle majeur dans les séquences de jeu et de prédation.

 

Résumé de l'article de L. Hall & J. W.S Bradshaw, 1998, “The influence of hunger on object play by adult domestic cats”, Applied Animal Behaviour Science.